Immobilier

Comment choisir votre future piscine ?

Rate this post

Quelque 2,5 millions de piscines privées sont recensées à travers la France. La multiplication de ces bassins est due à la baisse notable de leur prix. Si vous envisagez une telle installation, il en existe différents types, à choisir en fonction de l’espace, des contraintes liées au terrain et de votre budget.

Le charme des piscines enterrées ou semi-enterrées

Sur un terrain parfaitement plat, la piscine enterrée embellit votre propriété et en augmente la valeur. Elle peut être en béton armé qui garantit sa solidité et son étanchéité et permet une réalisation sur mesure. Alternativement, la structure est en béton ou en parpaings et un liner (PVC) assure l’étanchéité. Pour payer moins cher, seul le fond est en béton, les parois sont constituées de panneaux préfabriqués en acier, résine ou béton, et recouvertes d’un liner. Le modèle le plus simple et le plus économique est la coque en polyester à poser directement dans le trou. Sur un terrain en pente, la piscine semi-enterrée en bois est préférable.

Mais la construction de ce type de piscine coûte au minimum 10 000 euros. Pour un bassin plus grand, avec une forme complexe, de nombreux équipements (outre les dispositifs de sécurité imposés par la loi), etc., le budget peut s’envoler. Par ailleurs, si la surface dépasse 10 m², un permis de construire est obligatoire. Enfin, la piscine alourdit la fiscalité puisqu’elle valorise la maison.

La praticité des piscines hors sol

La piscine gonflable auto portée est abordable et très simple à poser, mais ne mesure que 1,25 m de hauteur et 6 m de diagonale. La piscine tubulaire, avec son liner en polyester ou en PVC entouré par une ossature en acier, est plus solide et offre une capacité nettement supérieure (10 m de long sur 1,30 m de haut), mais coûte plus cher. Plus durable et esthétique, la piscine en bois peut être partiellement enterrée pour la rendre plus stable. Quant à la piscine en acier, des poteaux de margelle et des jambes de force en acier garantissent sa stabilité.

Il suffit d’un à deux jours au maximum pour la construction d’une piscine hors sol à Nîmes ou ailleurs, et aucune formalité administrative n’est requise. Néanmoins, pour les très grands modèles à poser sur une dalle béton pour empêcher le sol de s’affaisser, la commune peut exiger une autorisation de travaux. Les équipements de sécurité ne sont pas obligatoires, mais vivement conseillés. D’un point de vue financier et fiscal, une piscine hors sol n’a aucune incidence sur la valeur de la maison puisqu’elle est démontable, mais en contrepartie, elle n’est pas imposable.

Les critères essentiels pour choisir le type de piscine

Le bon choix du type de piscine est celui qui répond à vos envies, mais aussi à la place disponible, à votre budget et à l’usage que vous prévoyez d’en faire. Pour les enfants, ou simplement pour faire trempette, la piscine auto portée suffit, en plus les contraintes sont moindres. Si vous voulez vraiment nager ou profiter de votre bassin à plusieurs, et apporter une plus-value à votre maison, privilégiez la piscine enterrée. À moins que vous ne préfériez une mini piscine, mais entourée d’une belle plage pour bronzer ou bouquiner à l’abri d’un parasol…

Related posts

Déménagement : des conseils pour le réussir

Trouver un maître d’œuvre qualifié

Les précautions à prendre avant de choisir votre agence immobilière ?

Leave a Comment