Divers

L’élevage de la carpe koï

Avec toutes ses couleurs et ses multitudes de variétés, les carpes koïs sont des poissons d’ornement magnifiques très prisés en Asie du Sud-Est. C’est en constatant les différences de teintes des carpes que les Japonais ont commencé à faire des croisements et à découvrir l’énorme potentiel de l’élevage des carpes koïs.

Pas du tout craintives et très familières, les carpes koïs sont des poissons très faciles à domestiquer, ils s’habituent très vite à leur propriétaire. Calme et pacifique, le poisson koï ne représente pas du tout une menace pour les autres habitants de son bassin.
Toutefois, pour réussir à les élever correctement, les carpes koïs demandent des soins spécifiques et un habitat bien aménagé et bien entretenu.

L’entretien de la carpe koï : le matériel

Afin de garder une carpe koï pas cher en parfaite santé, vive et bien colorée, il faut avant tout respecter la règle de 2 poissons au m³. Plus le bassin est grand, plus le poisson koï pourra bien grandir et atteindre la taille voulue. Un autre critère très important, c’est la qualité de l’eau. Si l’eau est polluée, les poissons vont commencer à contracter des maladies et cela peut être dangereux.
À part le bassin, avoir le matériel complet est indispensable pour bien entretenir la carpe koï. D’abord, le bac qui doit être suffisamment grand pour réceptionner un poisson de toute taille, le bac de quarantaine pour pouvoir soigner un poisson malade et un distributeur nourriture carpe koï idéale pour la nourriture carpe koï surtout en notre absence. Ensuite, il faut une épuisette à fond plat pour attraper le poisson et une épuisette chaussette pour récupérer le poisson afin de le déposer délicatement dans le bac. Enfin, une brosse de fraie pour stimuler la ponte et faciliter la récupération des œufs.

La période de frai des carpes koïs

Vers l’âge de 3 ans, la carpe koï est prête pour se reproduire. Il est nécessaire que le bassin contienne au moins 15 m³ d’eau sur 1 m de profondeur. La qualité de l’eau du bassin carpe koï joue un rôle très important dans la reproduction du poisson. En effet, l’eau doit respecter des caractéristiques très spécifiques : la température doit être comprise entre 20 à 24°C (mai – juillet) pour bien stimuler les poissons, la teneur en oxygène aux environs de 9mg/l, un pH neutre et 15 dgH de dureté. Une faune aquatique est aussi obligatoire pour supporter les œufs.

Related posts

Comment externaliser sa gestion de paie ?

Tout savoir sur la visite technique complémentaire

Google veut supprimer les dislikes youtube

Leave a Comment