Vacances - Voyages

Partir en exploration parmi les réelles spécialités culinaires de la Chine

La gastronomie chinoise s’est largement exportée à travers le monde. Seulement, elle a subi des changements qui l’ont dénaturé. Rien ne vaut le fait de goûter les plats directement en Chine. Vous y découvrirez des saveurs uniques, que les Occidentaux n’ont pas su retranscrire. Vous verrez aussi des ingrédients typiques de ce pays et les histoires qui y sont rattachées.

Les soupes et bouillons qui font la renommée de la Chine

Plus qu’un plat, la soupe constitue un accompagnement presque incontournable des repas chinois. L’un des plus savoureux s’appelle le Won Ton. Chaque région possède sa propre version de cette soupe. Les chefs rajoutent des ingrédients selon les produits à sa disposition. En gros, il s’agit de raviolis baignés dans du bouillon. Parfois, on y trouve des nouilles. D’autres fois, il n’y aura que des feuilles d’algues ou d’épinards qui nageront dans le bouillon. Les raviolis prennent plus une forme triangulaire que celle en demi-lune habituelle. Ils se fourrent de dés de crevettes ou de porc haché. Cette soupe réconforte, car elle possède un goût onctueux tout en gardant une certaine légèreté. Elle cale sans trop peser sur l’estomac. Pour un plat plus exotique, préférez le Yáng ròu pào mó. Ici, c’est la viande de mouton qui est utilisée. Le bouillon s’épaissit grâce à des croûtons de pain.

Quelques viandes d’exception à goûter pendant un passage en Chine

Impossible de ne pas parler du canard laqué de Pékin. Le principal atout de ce plat est la volaille. Celle de la célèbre cité possède une tendresse inégalable. Celle-ci se rehausse après plusieurs heures de cuisson. Les Chinois le mangent avec une simple galette de blé et des légumes. Ils prennent soin de le servir en veillant à ce que chaque convive obtienne de la peau, de la graisse et de la chair. Cette cité réserve bien d’autres surprises à découvrir. Vous êtes invités à cliquez-ici pour y organiser un voyage sur mesure. Dans ce pays, même le porc est traité différemment. Celui de Sichuan se recouvre de fécule et de blanc d’œuf. Ensuite, on le plonge dans de l’eau et on le porte à ébullition. Cette méthode permet de ramollir la viande, tout en gardant toutes ses nuances de goût. Des sauces viennent aussi l’agrémenter, comme celle aigre-douce.

Les petits plats à manger en de gourmandes bouchées en Chine

On trouve beaucoup de ces mets à déguster facilement dans ce pays. Il y a les baozis pour commencer. Leur cuisson à la vapeur les préserve de l’écœurement produit par les aliments frits. Tout leur goût reste parce qu’il n’y a pas d’ébullition à l’eau. Ces brioches salées se fourrent de viandes ou de légumes. À Xian se cachent des variantes du hamburger. Le côté trop gras du lard se trouve épongé par le pain qui le recouvre. Ce dernier s’encombre de moins de mie et de plus de croustillants que son cousin occidental. Il faut aussi mentionner les rouleaux de printemps et ceux de vermicelle. Les premiers rappellent les nems par leur forme cylindrique. La différence est qu’il en existe des versions sucrées. Les seconds apportent plus de fraîcheur. La transparence des feuilles de riz laisse deviner le contenu d’un rouleau.

 

Related posts

Profiter à fond des eaux turquoise kenyanes grâce aux activités nautiques

Se livrer à différentes activités lors de son passage sur le Verdon

Faire découvrir à ses enfants les vertus du Canoë Ardèche

Envie d’opter pour un camping-car ?

Gorges de l’Ardèche en canoë

Les bienfaits de la colonie de vacances pour les enfants

Eric Arnoux, le voyageur mordu de montagne

Une sélection d’activités touristiques à réaliser pendant un voyage en Argentine

Voyager dans tout le Brésil au cœur de sa gastronomie